Acupression et Accouchement : les points qui marchent

Il y a quelques mois, j’avais écrit un article expli­quant que les points d’acupuncture qui pou­vaient être sti­mu­lés pour faci­li­ter l’accouchement. Et dans la plus totale abné­ga­tion, pour vous, j’ai testé tout ça dans ma chair ! (d’un autre côté, j’étais enceinte, ça coû­tait rien de le faire :P )

Ça fait trois mois main­te­nant que j’ai accou­ché de BB3 et je reviens donc ce qui a mar­ché pour moi. D’abord, il faut savoir que j’ai tou­jours eu des mégas-contractions de la mort qui tue. Donc je me suis dit qu’il fal­lait TOUT essayer pour les allé­ger un peu : j’ai donc pris de l’homéopathie et de la tisane de feuilles de fram­boi­sier (pour faci­li­ter l’ouverture du col et dimi­nuer la dou­leur des contrac­tions) en pré­vi­sion, et le moment venu : mas­sage avec un mélange d’huile essen­tielle et une crème Rescue.

J’ai donc testé les points d’acupunture que je vous décri­vais dans cet article. Pas tous, mais une bonne par­tie quand même parce que tous n’ont pas fonc­tionné pour moi. Mar­rant d’ailleurs, ceux qu’on a uti­lisé n’étaient pas ceux qu’on pen­sait ! Comme quoi, il faut s’adapter le moment venu.

En gros, chéri et moi avons uti­lisé effi­ca­ce­ment 3 points :

Hand Point : avec un peigne vous auto-stimulez  les points à la base des doigts : ça fait mal, mais ça détourne le signal de dou­leur et du coup, ça fait moins mal : Ca a été très effi­cace durant le tra­jet en voi­ture. 15-20minutes où on se sent seule, c’est vrai­ment effi­cace pour se concen­trer sur autre chose que les contrac­tions.

Yong­quan KID-1 : le point sous le pied, très effi­cace contre le stress… J’avais bien fait de le révi­ser celui-là (sachant que l’accouchement de BB2 même s’il me parais­sait bien digéré allait quand même me reve­nir en pleine poire) car j’ai eu du mal à me détendre et à déstres­ser. Heu­reu­se­ment, chéri le maî­tri­sait par­fai­te­ment !

– Et fina­le­ment, celui que j’ai trouvé le plus effi­cace et le plus utile : Hegu L.I .4
Pour­quoi celui-là ? Parce qu’il est effi­cace même avec une per­fu­sion (uti­li­ser l’autre main que celle où il y a la perf), parce qu’il peut être sti­mulé par soi-même (quand le futur papa s’absente pour aller ache­ter un café pour res­ter éveillé) et parce qu’il peut être uti­lisé même avec une péri­du­rale (et j’en ai eu vrai­ment besoin !)

Oui, pen­sez aussi que la péri­du­rale ne calme pas for­cé­ment toutes les dou­leurs. Je vous l’ai dit les contrac­tions que j’ai sont proches et très intenses : résul­tat mal­gré les sti­mu­la­tions de points soi-disant miracle (ciliao BL 32 qui a mar­ché au début puis plus du tout avant même le départ pour la mater­nité… ), j’ai demandé la péri à peine arri­vée à la maternité.

Et mal­gré l’analgésique, je n’arrivais pas à me détendre (cf point sous le pied pour que j’arrête de trem­bler comme une feuille et que la péri fasse effet) et je souf­frais (alors on com­mence par une vérité que toute future maman devrait savoir : la péri ça atté­nue l’intensité et la dou­leur, mais si c’est extrême, ça ne la sup­prime pas ! d’où l’importance d’avoir d’autres alter­na­tives comme le point entre le pouce en l’index, très effi­cace là où la péri ne mar­chait plus !)

Fina­le­ment, c’était peut-être l’accouchement où j’étais le plus pré­pa­rée (n°3 quand même, je deviens une vraie pro !) et où tout a été le plus conscient jusqu’au bout, y com­pris la pous­sée. C’était bien la pre­mière fois que je savais EXACTEMENT où en était la tête, le corps… une vraie prise de conscience due uni­que­ment au fait que j’étais tota­le­ment anes­thé­siée loca­le­ment et ne sen­tais plus la dou­leur (injec­tion mas­sive de pro­duit juste avant la pous­sée pour cause de péri laté­ra­li­sée — bon après, j’avais les jambes mortes jusqu’au soir !).

Mon avis : même si vous envi­sa­gez la péri­du­rale, révi­sez les points d’acupression parce que ça peut vous être quand même utile :

1) parce que la péri n’est posée qu’à par­tir de 3cm d’ouverture du col (vous pou­vez souf­frir pen­dant des heures avant que ça n’arrive)

2) parce que même posée, la péri n’est pas tou­jours efficace !

3) votre chéri se sen­tira utile et aura les moyens de vous aider (rien de pire pour eux que de vous voir souf­frir sans pou­voir rien y faire)

Partagez cet article sur:

facebook
twitter
pinterest
google
Taggé sur :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>