Retour à l'accueil

Du côté du blog

Lundi 09 juillet 2012

Avis de lecteurs : que pensez-vous des sites d’auteurs ?

Je n’arrête pas de tomber sur des sites d’auteurs et plus j’en décou­vre, plus je me dis que je ne pige rien à la com­mu­ni­ca­tion, ni même à l’intérêt de ces sites.

Pour moi, les sites inter­net doivent avoir un intérêt évi­dent pour les vis­i­teurs, sinon, ils ne seront jamais que des pages vides où per­sonne n’ira. Or, la plu­part du temps, je me retrouve sur des sites d’auteurs où je me dis “Mais qu’est-ce que je fiche là ?”

Dernière­ment je suis tombée sur le blog d’un auteur qui était auto­cen­tré sur l’auteur et ses oeu­vres. La pre­mière page mon­tre sa photo en pleine hau­teur avec une bio peu mod­este. Il faut faire défiler la page vers le bas pour arriver sur des notes de blogs où il parle essen­tielle­ment de ses oeu­vres (et un peu de numérique). Je ne suis pas du tout pour ni con­tre, mais je me suis posée la ques­tion : est-ce qu’un tel site attire les lecteurs ?

Ques­tion intéres­sante, car juste­ment, je cherche à moi-même attirer de nou­veaux lecteurs, sans arrêt, non pas pour mon blog à pro­pre­ment par­ler mais pour mes livres. Après tout, c’est mon métier, il faut bien que je vende mes livres (achetez ! achetez ! ils sont géni­aux ! fin de la par­en­thèse pub :P ) et je regarde ce que font les autres.

Mais je me ques­tionne réelle­ment quand je tombe sur ces sites auto­cen­trés ou l’auteur est tou­jours présenté comme un type génial (en tout cas un auteur à suc­cès, même si c’est juste un suc­cès cri­tique), mais que le con­tenu se résume à “mes livres, mes livres, mes livres”. Est-ce vrai­ment des sites qui inci­tent les lecteurs à aller vers les livres ? Est-ce que moi, en ne met­tant pas ma photo en grand (pour pas vous faire fuir :P), ni une bio super géniale et auto­con­grat­u­la­trice (parce que c’est tou­jours l’auteur qui fait sa bio, même s’il parle de lui à la troisième per­sonne), je ne perds pas des lecteurs ? Est-ce que je ne devrais pas rap­peler toutes les 5 min­utes que j’ai pub­lié un livre (en fait, 10 mais on n’est pas à ça près, n’est-ce pas ?) au lieu de chercher des sujets de blogs un peu plus constructifs ?

Parce que faire réa­gir les vis­i­teurs à tra­vers les com­men­taires, c’est bien, ça rend le site vivant, mais n’est-ce pas moins effi­cace qu’un site qui dit juste “J’ai pub­lié un livre, achetez-le.” ?

J’avoue que je me pose très sérieuse­ment la ques­tion. Alors, à votre avis de lecteurs (les auteurs peu­vent répon­dre aussi évidem­ment, mais c’est surtout le point de vue du lecteur-visiteur qui m’intéresse) , qu’est-ce qu’un blog d’auteur doit présenter/dire/faire pour que les gens soient ten­tés d’aller vers les livres de l’auteur en question ?

Mots-clefs : , , ,
Dans : Ecrire, Littérature

Partagez cet article sur:
facebook
twitter
pinterest

10 Commentaires

  1. TheSFReader dit :

    Il y a à mon avis plusieurs objec­tifs pour un blog d’auteur (pas néces­saire­ment dans cet ordre, et pas néces­saire­ment tous présents)
    1) don­ner aux fidèles lecteurs les moyens de rester fidèles : les infor­ma­tions “grossières” sur l’avancement des livres, les grandes échéances (nou­velles pub­li­ca­tions etc.). Don­ner aux nou­veaux lecteurs les moyens d’approfindir s’ils le souhait­ent leur liste de lec­tures : don­ner accès à une bib­li­ogra­phie de l’auteur et aux liens d’achats.
    2) don­ner un lieu de ren­con­tre et dia­logue informel (mais policé) entre les lecteurs et l’auteur. Bref, une séance de dédi­caces en 20 fois mieux.
    3) créer un point d’attrait pour de nou­veaux lecteurs. Les bil­lets doivent donc être idéale­ment ciblés vers ce qui inter­essera ces nou­veaux lecteurs, mais sans pour autant per­dre les anciens. Mais le prin­ci­pal est de mon­trer que l’auteur sait écrire, sait par­ler d’autre choses que ses oeu­vres, est pas­sionné par pleins de trucs etc…
    4) c’est un blog ! l’auteur y met ce qu’il veut, comme s’il n’était pas auteur !
    Note : Atten­tion, même si dans les faits c’est une vit­rine com­mer­cialle, le blog NE DOIT PAS se réduire à cet aspect com­mer­cial, sous peine de… ne servir à rien.

  2. Sediter dit :

    Je rejoins l’avis de TheS­F­Reader qui me paraît vrai­ment complet.

    Ensuite, tout dépend la notoriété d’un auteur. Si l’auteur est déjà une rock star, je pense que ses lecteurs seront ravis d’avoir ses infos, sa biogra­phie, etc. Mais dans ce cas le blog est avant tout un outil infor­matif, pour informer une base de lecteurs fans des nou­veautés à venir.

    Cepen­dant, la plu­part des auteurs n’ouvrent pas de blog comme un outil infor­matif mais comme un moyen de pro­mo­tion, pour trou­ver de nou­veaux lecteurs. Dans ce cas-là, il est en effet plutôt risqué de rester égo­cen­tré, car un auteur inconnu n’intéresse personne.

    Des auteurs, il y en a des cen­taines, des mil­liers, donc par­ler de soi pour par­ler de soi me paraît plutôt risqué quand on part de rien.

    L’auteur a donc intérêt à pro­poser aux lecteurs de son blog des arti­cles qui les intéresseront vrai­ment s’il veut les fidéliser, puis (qui sait ?) les inciter à acheter son livre.

    Pour le reste, je n’achète per­son­nelle­ment pas les livres d’un auteur inconnu qui se serait con­tenté d’étaler sa biogra­phie. Il est par ailleurs dif­fi­cile de croire à la sincérité de l’auteur qui assur­erait “mes textes sont géni­aux, achetez-les !”.

  3. Terhi Schram dit :

    J’aurai bien du mal à te répon­dre, car me posant moi-même la ques­tion :/ Ques­tion intéres­sante, par ailleurs…

  4. Laurent Gidon dit :

    Voir le blog de Fab­rice Colin, http://fabrice-colin.over-blog.com/ qui reprend avec bon­heur les 4 points de SFReader, avec un gros plus pour le point 4.

    L’avantage d’un vrai blog d’auteur (par rap­port à une sim­ple vit­rine pro­mo­tion­nelle), c’est notam­ment que lorsqu’il met ce qu’il veut c’est sou­vent mieux écrit qu’ailleurs.

  5. Ratatosk dit :

    Je me pose la même ques­tion et je viens de faire une pause de près de deux mois :snail: pour essayer de trou­ver la réponse ; bien entendu, j’ai échoué excepté, peut-être, pour moi-même.

    Je me dis que j’avais oublié un détail, juste­ment, et c’était de par­ler de mes livres ?:-) . Seule­ment, je tiens, quand même, à causer d’autres sujets. Au final, on verra bien car l’important, de mon point de vue, est d’y trou­ver un cer­tain plaisir et d’emmener les autres (les lecteurs) à y trou­ver une vrai satisfaction.

    Désor­mais, je tra­vaille à une refonte de mon blog pour le sim­pli­fier et, en atten­dant, je fais avec ce que j’ai.

    Comme vous le con­statez je fus auto­cen­tré :-D dans cette réponse mais ce n’est pas une sur­prise, je le dis dès le départ. En revanche, je peux ajouter une con­stata­tion : je con­nais quelques auteurs qui dis­posent de blogs/sites cen­trés sur eux-mêmes et je n’ai pas remar­qué qu’ils avaient plus de facil­ités que moi à ven­dre leurs ouvrages.

    Les avis de TheS­F­reader et Sediter me sem­blent très per­ti­nents et je ne saurais pas mieux dire. :yes:

  6. Ratatosk dit :

    vraie avec un (e). pfff

  7. Luc Bertocci dit :

    Je me suis posé exacte­ment les mêmes ques­tions. J’en suis arrivé à la con­clu­sion que l’auteur ne vient qu’après son oeu­vre. Du moins à la pro­fondeur à laque­lle je nav­igue. J’ai donc décidé de pro­mou­voir mes romans, par l’intermédiaire d’un blog qui con­tinue à faire l’univers dans lequel j’écris. Une peu à la manière des “webepisodes”. Je prends soin de garder ouvert d’autres hori­zons, et n’hésite pas à ren­voyer vers d’autres blogs ou sites, qui eux font de même avec moi. Je pense qu’il n’y a que comme ça que l’on peut avancer. En prou­vant, non en démontrant.

  8. Jeanne dit :

    Pour moi, ce n’est pas tant le type d’info que le con­tenu pro­pre de ces infos (si je suis d’accord avec ou pas) qui pourra me faire sauter le pas : il y des gens qui peu­vent écrire des tas de choses objec­tive­ment intéres­santes, mais si leur opin­ion m’agace ou m’insupporte, je n’aurai pas envie de la tester en livre !

    Sinon, c’est mon dada ces jours-ci, mais je dirais que l’auto-édition en par­ti­c­ulier a ce défaut d’isoler chaque auteur l’un de l’autre. À mon avis, le regroupe­ment est un grand avan­tage. Non seule­ment on con­cen­tre de façon matérielle l’attention et les clics de souris des inter­nautes, mais au niveau psy­chologique, je pense que la crédi­bil­ité de chaque auteur con­cerné se démul­ti­plie. C’est comme la preuve d’être reconnu par des pairs, de faire par­tie d’un cer­tain monde, que d’autres gens osent s’afficher avec nous. :) Quand j’ai com­mencé à lire de la romance, j’ai décou­vert un blog de 10 auteures, et j’ai lu cha­cune d’entre elles à tour de rôle con­scien­cieuse­ment, au détri­ment d’autres auteures bien plus con­nues ou culte. Après, c’est à met­tre en rela­tion avec ce que j’ai dit plus haut : si leurs pro­pos m’avaient déplu, je ne serais pas restée et je ne les aurais pas lues !

  9. Alabergerie dit :

    Je me demande si un site d’auteur doit être main­tenu par l’auteur lui-même… Pen­dant ce temps-là, il ou elle n’écrit pas, oh pôvre. Pauline a tout à fait rai­son : l’auteur qui cause de lui lui lui, ne mérite d’avoir qu’un seul lecteur : lui lui lui. Pour la promo, après tout, il y a l’éditeur, les fiches des livres, les inter­views, les cri­tiques (quand Sediter fait une cri­tique, il faut met­tre un casque).
    Lequel Sediter a bien réfléchi depuis longtemps : “L’auteur a donc intérêt à pro­poser aux lecteurs de son blog des arti­cles qui les intéresseront vrai­ment s’il veut les fidéliser, puis (qui sait ?) les inciter à acheter son livre.” Voilà ! Sur son site perso, l’auteur est d’abord un blogueur lambda, un point c’est tout…

    Mais il met ce qu’il veut dans ses colonnes latérales, hein ? Genre des livres, tou­ssa… On a le droit ? On a le droit !).

  10. Renaud dit :

    Je crois que pour trou­ver un début de réponse il faut se deman­der : “Pourquoi l’internaute achèterait ton(tes)livre(s?” ; “Qu’est-ce que ça va lui apporter?”. Nous voyons une œuvre et ses fins en fonc­tions de nous même donc…

    Les réponses à ces ques­tions doivent trou­ver une mise en appli­ca­tion dans la con­cep­tion du blog.